Trouver la motivation pour apprendre des choses nouvelles

Trouver la motivation pour apprendre des choses nouvelles

Quand vous dites « je n’ai pas le temps », voulez-vous dire « Je ne prends pas le temps« ? La différence à son importance, car le temps est le même pour tout le monde : 24 heures par jour. S’il est vrai que certains peuvent dormir 4 à 6 heures par nuit, la plupart d’entre nous n’ont pas cette capacité. Alors, où trouver du temps ? Il y a plusieurs bons livres sur la gestion du temps que vous pouvez lire, vous pouvez commencer par vous poser les questions suivantes :

  • Combien de temps passez-vous sur les réseaux sociaux à regarder les mêmes informations ?
  • Combien de temps passez-vous à surfer sur le web sans savoir ce que vous cherchez ?
  • Combien de temps passez-vous à jouer aux jeux vidéo ?
  • Combien de temps passez-vous à regarder la TV ou des séries ?
  • Quelles sont les choses que vous faites qui ne sont pas essentielles et qui pourraient être faite par d’autres ?

Les réponses à ces questions vous donneront une estimation du temps que vous pouvez gagner chaque jour. Cela ne veut pas dire que vous devez stopper de jouer aux jeux vidéo, de regarder la TV ou de toucher un ordinateur. Cela veut dire que vous pouvez trouver du temps en réduisant ces activités. De plus, si vous arrêtez tout du jour au lendemain, vous reviendrez à vos anciennes habitudes très rapidement.

Vos motivations

« Motivation: nom. une ou plusieurs raisons pour agir ou se comporter d’une certaine façon. »

Vous êtes dans le processus de passer du temps sur une nouvelle activité qui vous tient à cœur. Mais quelle est réellement votre motivation ?

Quelle est votre raison ? Votre objectif ? Votre plan ?

Prenons par exemple ma principale activité du moment : apprendre l’allemand

  • Raison : Depuis peu en Suisse, l’allemand est parlé par la grande majorité de la population. C’est la langue de la première économie européenne. Savoir parler allemand peut apporter des opportunités professionnelles dans le futur,
  • Objectif : Arriver à un niveau conversationnel intermédiaire d’ici à la fin de l’année 2019,
  • Plan : Étudier les bases de l’allemand à l’aide de Duolinguo puis prendre des cours.

Vous souhaitez peut-être développer plusieurs activités, certaines personnelles, d’autres professionnelles. N’en choisissez que trois, commencez même par une seule pour les premières semaines. Une fois que vous avez créé une routine, ajoutez-en une deuxième. Si l’ajout de cette deuxième activité perturbe votre équilibre, arrêtez-là, et concentrez-vous sur la première activité.

Allez-y doucement

“Peu importe votre talent, certaines choses prennent du temps : ce n’est pas en mettant neuf femmes enceintes que vous aurez un bébé en un mois.” – Warren BUFFET

Vous commencez à fond et vous vous dites que vous pouvez atteindre vos objectifs plus rapidement que prévu. STOP !

Comme pour la pratique d’un sport, vous devez faire correctement le mouvement sous peine de vous blesser et de devoir arrêter pendant plusieurs semaines. Ici, votre motivation prendrait un coup. La motivation est un marathon, pas un sprint. Il faut y aller étape par étape.

Routine

Comme pour la pratique d’un sport, vous devez mettre en place une routine. Et créer une routine n’est pas chose aisée. Souvent, la première semaine est euphorisante, la deuxième est fatigante, et c’est l’abandon à la troisième. Êtes-vous allé trop vite ? Est-ce que la charge de travail est trop importante ? Aimez-vous réellement ce que vous apprenez ? Êtes-vous réellement motivé ?

Ma routine pour apprendre l’allemand est la suivante. Étant totalement novice, j’ai choisi d’utiliser Duolinguo. Duolinguo « m’oblige » à faire des sessions de 10 minutes tous les jours pour gagner des points et poursuivre ma série.

Tout le monde peut trouver 10 minutes dans son agenda, et 10 minutes par jour permettent de faire beaucoup de progrès.

Faites une pause

Savez-vous que faire une pause peut-être bénéfique pour votre courbe d’apprentissage ? Je vais vous raconter une histoire. A l’université, alors que j’apprenais la guitare, je voulais terriblement apprendre la chanson Pride & Joy de Stevie Ray Vaughan. J’ai passé plusieurs heures le week-end pour réussir à jouer la rythmique, mais rien n’y faisait, je n’y arrivais pas. La rythmique est restée dans ma tête toute la semaine et je me suis souvent imaginé mentalement en train de jouer la chanson. Le week-end suivant, j’ai repris la guitare en main et, surprise, j’ai réussi la rythmique au premier essai.

Votre corps et votre esprit ont besoin de repos. Ne le voyez pas comme une perte de temps, mais plutôt comme le moyen de progresser si vous pratiquez régulièrement, bien entendu.

Apprendre sans contexte

Essayez de lire la documentation technique d’un langage informatique. Si vous n’avez aucune connaissance en informatique, vous aurez quelques difficultés. De même pour la musique. Vous pouvez apprendre chaque accord et enchaîner plusieurs à la suite pour jouer une chanson. Mais apprendre les noms de ces accords et leur composition vous permettra de comprendre la musique et d’aller plus loin dans votre apprentissage. Idem pour les langues. Apprendre le vocabulaire d’une langue sans son contexte rend la mémorisation plus compliquée.

À la recherche de la méthode ultime

J’ai passé beaucoup de temps à chercher l’outil parfait pour apprendre et j’ai finalement trouvé la réponse : l’outil n’est qu’un outil. Le vrai différenciateur est votre implication dans l’apprentissage.

Alors pas d’excuse, vous pouvez aussi réaliser vos objectifs !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :