Comment configurer une station de jeu dans le cloud sur AWS et est-ce rentable ?

Comment configurer une station de jeu dans le cloud sur AWS et est-ce rentable ?

En préparant ma certification AWS Cloud Practitioner, j’ai décidé d’explorer l’une des multiples possibilités offertes par le cloud public : créer une station de jeu dans le cloud sur AWS. Est-ce plus avantageux qu’un abonnement GeForce Now ? Réponse après mon guide de 5 étapes pour configurer sa plateforme de « Cloud Gaming » sur AWS.

Note : la mise en place de l’instance décrite dans ce tutoriel n’est pas gratuite. Si vous faites seulement un test et que vous utilisez l’instance pour 1 à 2 heures, cela vous coûtera environ 1 USD.

Étape 1 : créer un compte sur AWS et configurer une instance EC2

Si vous n’avez pas de compte AWS, rendez-vous sur cette page. Vos informations bancaires seront nécessaires, car le type d’instance nécessaire pour une station de jeu n’est pas gratuit.

Connectez-vous à votre compte et choisissez votre région en haut à droite, à côté de votre nom. Utilisez CloudPing pour déterminer la latence des différentes régions d’AWS et choisir celle qui vous convient.

Choisissez le service EC2 dans la console de management d’AWS.

Ensuite cliquez sur « Instance » dans le menu à gauche et cliquez sur « Launch Instance ». 7 étapes vous permettent de configurer et lancer votre instance.

1 – Sélectionnez l’image « Microsoft Windows Server Base 2019 »

2- Sur la page suivante, filtrez par « GPU instances » et choisissez une G3 ou G4, en fonction des disponibilités dans la région que vous avez sélectionnée. Dans mon cas, dans la région Paris, je peux choisir des instances G4. Je choisis « g4dn.xlarge ».

3- Sur la page de configuration, suivant vos besoins, choisissez ou non l’option « Request Spot Instances » qui vous permet d’accéder à des ressources non utilisées par d’autres et de réduire vos coûts. Le coût d’une instance Spot est fluctuant en fonction de l’offre et de la demande, c’est pour cela que vous devez ajouter un prix maximum au-delà duquel vous refusez de payer. Il est important de mentionner que si le prix public d’une instance Spot dépasse votre montant maximum, votre instance sera arrêtée. De ce fait, si vous êtes en pleine partie, ça peut être gênant… Dans ce cas, préférez une instance on-demand, mais attention aux tarifs horaires plus élevés (0.62 USD / H pour Paris).

Dans mon cas, je choisis l’instance Spot, son prix actuel est de 0.3685 USD et je fixe un prix maximum de 0.5 USD / H. Je coche « Persistent request » et je choisis « Stop » dans « Interruption Behavior ». Cela me permettra de stopper mon instance, soit la mettre en veille, afin de ne pas être facturé quand je ne l’utilise pas. Par défaut, une instance Spot est « terminée » à la fin de la session, c’est-à-dire que vous devez en recréer une à chaque fois, ce qui n’est pas vraiment pratique.

4 – Ajouter un disque dur en fonction de la taille des jeux que vous allez installer. Dans mon cas je choisis 120 GiB et je décoche « Delete on termination ». À noter qu’au-delà de 30 GiB par mois utilisé, des frais s’appliquent.

5 – Ajoutez un tag. Dans « Key », mettez par exemple « Nom » et dans « Value », « Gaming ». Les tags permettent de s’y retrouver quand on a de multiples instances et services chez AWS.

6 – Enfin, créez un groupe de sécurité avec uniquement RDP d’autorisé et choisissez Source « My IP ». En fonction de vos besoins, notamment si vous souhaitez accéder à votre instance depuis l’extérieur, adaptez ces paramètres tout en ayant en tête la sécurité de votre infrastructure. Donnez-lui un nom, ajoutez une description, et cliquez sur « Review and Launch »

7 – Tout est en ordre ? Alors cliquez sur « Launch ». Une pop-up apparaît et il vous est demandé de sélectionner votre keypair ou d’en créer une. Cochez la case du bas et cliquez sur « Launch Instances ».

Après quelques minutes, votre instance sera opérationnelle. Le bouton sera vert et il sera indiqué « 2/2 Checks »…

8 – Récupérez votre mot de passe Windows. Faites un clic droit sur votre instance et sélectionnez « Get Windows Password ».

Sélectionnez votre clé et appuyez sur « Decrypt Password ».

Une nouvelle fenêtre apparaît avec vos identifiants pour vous connecter à Windows.

De retour à la fenêtre principale, faites un clic droit sur votre instance et cliquez sur « Connect »

Une fenêtre apparaît où vous pouvez télécharger un fichier de configuration pour Microsoft Remote Desktop. Pour ce faire, cliquez sur « Download Remote Desktop File ».

Étape 2 : installer Microsoft Remote Desktop et se connecter à l’instance nouvellement créée

Important : les instances Microsoft sont facturées à l’heure. Cela veut dire que si vous utilisez votre instance 5 minutes ou que vous redémarrez votre instance pour faire des mises à jour, vous serez facturé une heure pleine.

1 – Téléchargez et installez « Microsoft Remote Desktop » depuis l’App Store ou le Microsoft store.

2 – Chargez le fichier de configuration préalablement téléchargé.

3 – Connectez-vous en entrant votre mot de passe.

Étape 3 : Configurer Microsoft Windows Server en utilisant le script Parsec

Il est possible de configurer manuellement Microsoft Windows Server mais c’est assez chronophage. L’instance étant facturée à l’heure, j’ai préféré utiliser le script de Parsec disponible sur GitHub, qui permet de configurer l’instance automatiquement. Pour cela, il suffit d’ouvrir PowerShell et de copier-coller la commande suivante :

— je vous conseille de copier-coller la commande depuis le GitHub de Parsec, il peut y avoir des changements depuis la publication de cet article —

[Net.ServicePointManager]::SecurityProtocol = "tls12, tls11, tls"  
(New-Object System.Net.WebClient).DownloadFile("https://github.com/jamesstringerparsec/Parsec-Cloud-Preparation-Tool/archive/master.zip","$ENV:UserProfile\Downloads\Parsec-Cloud-Preparation-Tool.zip")  
New-Item -Path $ENV:UserProfile\Downloads\Parsec-Cloud-Preparation-Tool -ItemType Directory  
Expand-Archive $ENV:UserProfile\Downloads\Parsec-Cloud-Preparation-Tool.Zip -DestinationPath $ENV:UserProfile\Downloads\Parsec-Cloud-Preparation-Tool  
CD $ENV:UserProfile\Downloads\Parsec-Cloud-Preparation-Tool\Parsec-Cloud-Preparation-Tool-master\  
Powershell.exe -File $ENV:UserProfile\Downloads\Parsec-Cloud-Preparation-Tool\Parsec-Cloud-Preparation-Tool-master\Loader.ps1

L’installation complète dure environ 10 minutes, vous devrez faire plusieurs choix de configuration, et l’instance redémarrera une fois. Lors de la configuration, il vous sera demandé :

  • Enter your AWS Access Key
  • Enter your AWS Secure Key

Pour ce faire, revenez sur la page principale d’AWS et cherchez le service IAM. Cliquez sur « Users » à gauche puis « add user ». Donnez un nom à l’utilisateur et cochez la case « programmatic access ». Appuyez sur le bouton « Next », puis encore « Next » deux fois, et enfin « Create user ». Une clé d’accès et une clé de sécurité seront affichées. Notez-les et renseignez-les dans le script Parsec.

Une fois l’installation complétée, il y aura sur le bureau un lien utile qui permet d’être prévenu quand l’instance approche d’une heure complète. Cela permet de l’éteindre afin de ne pas être facturé 2 heures si on arrête l’instance au bout de 1H et 1 minute.

Étape 4 : Installer Steam

Comme sur votre ordinateur classique, téléchargez Steam, installez-le, entrez vos informations de connexions, installez les jeux que vous souhaitez, et c’est parti !

Étape 5 : Ne pas oublier de stopper l’instance après utilisation

Une fois que vous avez fini de jouer, déconnectez-vous de votre instance et n’oubliez pas de la stopper. Pour ce faire, faites un clic droit sur votre instance et sélectionnez « Instance State » > « Stop ».

Conclusion : est-ce rentable ?

La réponse à cette question dépend de vos besoins, de vos ressources, de vos priorités. Ma conclusion est que la personne type qui bénéficie aujourd’hui d’un retour sur investissement maximal d’une station de jeu sur AWS est :

Une personne jouant occasionnellement (5H à 10H par mois), à des jeux demandant beaucoup de ressources graphiques pour être appréciés à leur juste valeur.

Pour les autres, GeForce Now est une alternative plus intéressante. L’offre à 5 EUR par mois sans limites d’utilisation est très bien positionnée. C’est l’équivalent de 8H avec une instance AWS on-demand, ou environ à 10-15H heures de jeu avec une instance AWS Spot (prix variable). De plus, sachant qu’une partie de 15 minutes sera facturée 1H avec une instance AWS Windows Server, la facture peut vite monter.

Pour ceux qui cherchent l’excellence, la maîtrise, le plaisir de configurer sa propre machine, alors construire sa tour est un bon choix également. Un calcul de retour sur investissement entre le prix du matériel (à l’achat et à la mise à jour), et le temps passé à jouer, est à comparer à la même durée avec une station de jeu AWS.

Enfin, pour les autres qui, comme moi, ne jouent pas, mais souhaitent simplement tester qu’il est possible de configurer un serveur à distance pour le transformer en serveur de jeux vidéos, vous savez maintenant que c’est possible et que ça ne coûte pas si cher !

Sources

Ces articles m’ont aidé à configurer mon instance :

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :